Restaurants : 8 idées pour développer vos ventes à emporter et en livraison

Temps de lecture : environ 5 minutes

Si la pandémie a chamboulé le fonctionnement de nombreuses PME depuis l’année dernière, la restauration fait partie des secteurs les plus durement touchés. Les restrictions sanitaires, notamment les décisions de fermeture provisoire et la jauge d’accueil dans les restaurants, ont forcé les établissements à trouver des alternatives pour poursuivre leur activité. Nombre d’entre eux ont donc choisi de se concentrer sur les commandes en livraison et à emporter.

Ces services sont devenus incontournables pour de nombreux établissements et leurs clients en 2020, une tendance qui perdure plus d’un an après le début de la crise. Mais il est évident que les commandes et la restauration sur place sont deux choses différentes : certains établissements éprouvent des difficultés à prendre le tournant de la vente à emporter, que ce soit pour assurer leur promotion ou honorer leurs commandes.

Johnny Burke, à la tête de Johnny’s Takeaway, fait partie de ces restaurateurs qui ont revu leur fonctionnement en 2020. Lors de son ouverture il a dû se conformer aux réglementations complexes afin d’obtenir sa licence et effectuer les formalités administratives liées à la création d’une entreprise de restauration. Fort de son expérience, Johnny a depuis monté un restaurant qui propose des repas cuisinés par un chef, prêts à être réchauffés et consommés à la maison.

Découvrez aujourd’hui quelques astuces proposées par Johnny Burke et l’équipe de Vistaprint pour développer vos services à emporter et promouvoir votre restaurant :

  1. Mettez en place des promotions en dehors des heures de pointe.
  2. Profitez de chaque commande pour mettre votre marque en avant.
  3. Soyez présents sur les réseaux sociaux.
  4. Proposez des services de livraison.
  5. Ciblez les attentes de vos clients pour mieux les satisfaire.
  6. Renouvelez votre carte avec des plats à durée limitée.
  7. Incitez vos clients à repasser commande.
  8. Demandez l’avis de vos clients.

1. Mettez en place des promotions en dehors des heures de pointe.

Les commandes à emporter battent souvent leur plein les vendredis et samedis soirs, mais vous avez probablement besoin d’avoir un certain niveau d’activité le reste de la semaine pour que ce système soit viable. Si vous souhaitez développer votre entreprise et accroître vos commandes à emporter et en livraison, pourquoi ne pas proposer des promotions en dehors des heures de pointe ?

Si les commandes se font rares le midi, vous pourriez créer un menu spécial déjeuner comprenant vos plats les plus appréciés à prix réduit. Si vous fonctionnez au ralenti les soirs de semaine, une solution consiste à proposer la livraison gratuite du lundi au jeudi soir, et pourquoi pas à offrir le dessert !

Certes, ces promotions ne vous permettront pas de dégager autant de bénéfices qu’en temps normal… Mais vous avez tout intérêt à développer vos ventes lors des créneaux les moins prisés, car mieux vaut un peu de chiffre d’affaires que pas du tout !

2. Profitez de chaque commande pour mettre votre marque en avant.

Comme on dit dans le métier, « on goûte d’abord avec les yeux ». Plus que jamais, la nourriture doit être photogénique. Les attentes esthétiques sont donc élevées. Quand vous emballez la nourriture, assurez-vous que les gens puissent facilement réchauffer et présenter le plat sans ruiner son aspect visuel.

L’expérience de la livraison est cruciale pour les clients. Pensez notamment aux sacs personnalisés ou aux contenants ornés de stickers : même une phrase simple comme « Bon appétit » peut créer un contact quand vous ne pouvez pas le dire en personne.

N’oubliez pas d’ajouter un flyer, une carte postale ou un menu dans chaque sac pour annoncer des offres ou des promotions à venir, partager des informations à jour sur la livraison ou même quelques détails sur l’histoire de votre entreprise.

3. Soyez présents sur les réseaux sociaux (et pas seulement avec des photos de vos plats !).

Donnez à vos abonnés un aperçu de ce que vous préparez en cuisine. Partagez des photos de vos préparations pour leur mettre l’eau à la bouche : elles les aideront également à choisir leurs prochains repas. Si vous mijotez un plat pour la fin de la semaine, annoncez ce que vous préparez, quelles garnitures vous allez ajouter et quand il sera au menu. Bien que l’utilisation des téléphones en cuisine soit parfois mal perçue, Johnny Burke sait à quel point partager des photos de ses plats avec ses abonnés peut lui être profitable.

LE CONSEIL DE VISTAPRINT
Les restaurateurs peuvent rythmer leurs publications au fil des journées internationales liées à la nourriture : les journées mondiales des pâtes, de la pomme ou encore de glace artisanale sont autant d’occasions d’inspirer vos abonnés sur une note légère !

Johnny Burke a un conseil simple pour ceux qui se posent des questions quant à leur toute première publication sur les réseaux sociaux : « Dites ce que vous avez à dire. Soyez pertinent et Faites en sorte que les gens pensent à vous. » Votre publication peut notamment répondre à un besoin précis : par exemple, en plein été, vous pourriez proposer des repas frais à emporter ou en livraison avec une phrase telle que « Il fait chaud ! Profitez du soleil plutôt que de vous enfermer en cuisine… Nous nous en occupons pour vous. »

4. Proposez des services de livraison.

Si vous ajustez votre menu régulièrement, mettre Uber Eats ou Deliveroo à jour peut être chronophage. En faisant livrer les plats par un employé du restaurant, de la manière la plus sûre possible, vous gardez le contrôle sur les changements apportés au menu et vous vous assurez que toutes les personnes qui entrent en contact avec votre nourriture respectent vos standards d’hygiène et de sécurité.

Quand Johnny Burke cherchait lancer un service de vente à emporter, il a dû s’assurer que chaque membre de son équipe était volontaire pour essayer ce fonctionnement. Lorsqu’il a demandé qui voulait livrer, tout le monde a levé la main…

Il explique : « Nous nous serrons les coudes. Tout le monde s’occupe des livraisons à tour de rôle, y compris le chef cuisinier. En ce moment, chacun fait sa part de la manière la plus sûre qu’il soit. Il y a un vrai élan de solidarité. »

5. Ciblez les attentes de vos clients pour mieux les satisfaire.

Lorsqu’ils ont le choix, les consommateurs ont tendance à privilégier les entreprises qui sont réellement à leur écoute… et c’est aussi vrai pour les restaurants. Si vous souhaitez multiplier vos commandes à emporter et en livraison, la solution consiste peut-être à proposer à vos clients des offres et menus qui répondent à leurs envies et besoins.

Si votre restaurant s’adresse particulièrement aux familles, que diriez-vous de proposer des dîners équilibrés et prêts à réchauffer, l’idéal pour les parents qui manquent de temps pour cuisiner en semaine ? Si vous préparez des mets plutôt haut de gamme, vous pouvez proposer un menu romantique qui ravira les amoureux. Votre établissement est réputé pour ses délicieux cocktails ? Créez des coffrets à cocktails qui viendront compléter certains de vos menus… et laissez vos clients jouer les apprentis mixologues à la maison.

6. Renouvelez votre carte avec des plats à durée limitée.

Un menu qui reste inchangé présente un avantage : vos clients savent qu’ils peuvent commander ce qu’ils aiment, quand ils le souhaitent. Mais si ce fonctionnement s’avère très pratique, il ne crée aucun sentiment d’urgence… Au contraire, les clients savent que votre carte restera la même et peuvent donc être tentés de remettre leur commande à plus tard, commande qu’ils risquent finalement de ne pas passer du tout.

Créer un sentiment d’urgence peut vous aider à développer vos commandes en livraison et à emporter. Dans la restauration, la manière la plus efficace pour y parvenir est de proposer des nouveautés en « édition limitée ». Si vous ajoutez un nouveau plat très appétissant à votre menu en précisant qu’il ne sera disponible que pour une durée limitée, vos clients ne voudront pas le manquer !

Dans l’idéal, votre menu devrait toujours comporter un ou deux plats éphémères. Mettez-les à la carte pour deux semaines ou un mois, en veillant toujours à indiquer la date à laquelle ils ne seront plus disponibles. Non seulement vous attirerez de nouveaux clients qui auront envie de goûter vos plats avant qu’il ne soit trop tard, mais cela vous permettra également d’augmenter le nombre de commandes.

7. Incitez vos clients à repasser commande.

Si quelqu’un a déjà passé commande et apprécié son repas, il y a de fortes chances pour qu’il ait envie de renouveler l’expérience. Vos clients existants représentent une véritable opportunité d’accroître vos ventes à emporter et donc votre chiffre d’affaires : avec un peu de temps et d’efforts, vous pouvez même espérer en faire des habitués, assurant ainsi une clientèle fidèle et la progression de votre service de commandes.

Mais quelle est la clé pour faire de cette stratégie une réussite ? Le secret est d’accompagner chaque commande d’un avantage qui donnera à vos clients l’envie de revenir chez vous. Pensez par exemple à glisser dans chaque sac un bon du type « -10% sur votre prochaine commande à emporter », ou à créer un programme de fidélité (vous pourrez poinçonner le verso d’une carte de visite !) offrant un cadeau dès cinq commandes passées.

Que vous choisissiez des bons de réduction ou une carte de fidélité pour encourager vos clients à passer commande régulièrement, veillez à ce que vos supports soient fidèles à l’identité de votre entreprise : utilisez systématiquement votre logo et votre palette de couleurs pour obtenir un rendu attrayant et renforcer votre image de marque.

LE CONSEIL DE VISTAPRINT
Ajoutez à chaque commande une carte postale publicitaire ou un aimant comportant votre numéro de téléphone et un code QR menant à votre menu. De cette façon, vos clients ne perdront pas de temps à chercher vos coordonnées au moment de passer commande… et ils garderont votre restaurant à l’esprit !

Demandez l’avis de vos clients.

Les réseaux sociaux sont une bonne solution pour demander l’avis de vos clients, et certains sont plus à l’aise d’exprimer leur ressenti sur Facebook ou Instagram que de le partager en personne.

Johnny Burke suggère de demander à vos habitués de vous donner leur avis en toute sincérité. « Cela m’aide beaucoup lorsqu’un client revient dans mon restaurant pour me dire que le riz de son burrito n’était pas assez cuit la dernière fois. Je peux ainsi m’assurer que cela ne se reproduise plus, de façon à nous améliorer au fil du temps. »